retour vers l'index la page de discussion

Le RiPole, un subwoofer dipole particulier

Axel Ridtahler Axel Ridtahler,
Développeur du RiPole,
est spécialisé dans l'élaboration
de systèmes de sonorisation
pour entreprises

Entretien de Dr. Peter Strassacker
avec le créateur du RiPole: Axel Ridtahler (3/2005).

Peter Strassacker:
Axel, comment as tu découvert le RiPole?

Axel Ridtahler:
Il y a 30 ans, j'étudiais les haut-parleurs électrostatiques et j'ai fait de nombreuses expériences. Les électrostats sont des dipoles typiques. J'ai rencontré Harold Beveridge, Peter Walker et Rolf Rennwald. Un grand problème de l'électrostat a toujours été la reproduction de fréquences basses, ou plutôt la combinaison correcte de systèmes de graves avec ces transducteurs à film. Je me suis longtemps concentré sur ce sujet. De ce point de vue il devenait évident d'utiliser également un dipole pour ceci, le comportement de rayonnance étant similaire.Dans le quadre de mes travaux de développement et d'optimisation je suis tombé sur l'effet de baisse de résonance. Pour la première fois dans ma pratique, l'importante fréquence de résonance d'un caisson était baissée par le montage d'un ou de deux haut-parleurs.

J'ai fait les premières recherches dans cette direction pour un ami, en 1990. Nos premiers dipoles de graves étaient encore très volumineux, mais les résutats étaient tellement surprenants que j'ai fait des expériences supplémentaires dans cette direction. En 1998, nous avons fait patenter cette disposition qui a reçu le Nº. 198 30 947 le 09.11.2000.

Peter Strassacker:
On dit que les dipoles ne sont pas capables de reproduire les fréquences basses. Comment as tu déjoué la physique?

Axel Ridtahler:
La physique d'un dipole est clairement définie et comprends le rayonnement typique en forme de huit. Le RiPole, avec son caisson spécial, ne produit pas ce rayonnement exactement symétrique (et n'est, pour ce fait, pas un vrai dipole), il provoque, a cause de l'intensité rayonnante différente vers l'avant et vers l'arrière, une caractéristique de rayonnement nettement modifiée et une réponse en fréquence clairement avantageuse (=> pour cela RiPole!). J'ai fait queleques recherches sur ce sujet que l'on peut trouver dans l'internet, où je compare les caractéristiques de rayonnement de systèmes différents (enceinte close, dipole, RiPole). On peut y découvrir l'effet d'un caisson qui empêche le volume d'air devant la membrane d'être refloué trop rapidement ce qui augmente la résistance de rayonnement. Cet effet fait baisser la résonance du dispositif par rapport à la membrane libre et permet la reproduction de fréquences bien plus basses que le dipole classique. Mais tout ceci obéït aux règles de la physique, je n'ai rien déjoué.

Peter Strassacker:
Comment rayonne le dipole, quel est le bénéfice par rapport aux subwoofers classiques?

Axel Ridtahler:
Les basses en dipole ont un rayonnement directionnel. Une vers l'avant et une autre vers l'arrière, d'intensité différrente et avec une phase tournée à 180º, . Cette caractéristique réduit les ondes stationaires (effets d'accumulation d'énergie), nommées nodes spatiales. Les ondes stationaires peuvent provoquer une impression acoustique d'énergie de basse retardée (qui ne veut pas décroître). Des haut-parleurs forts en basse remplissent l'endroit d'énergie de basse - ce qui reste, est une impression de basse lente et molle. Un RiPole produit, en quelque sorte, une antimatière de fréquence grave qui ne permet pas l'apparition de cet effet. L' impulsion de basse est amortie et son onde opposée empêche l'onde de rester en place - le signal n'est pas mélangé à des multiples de soi même. Mais ceci ne sont pas pour autant ce qu'on apellerait des basses plus rapides.

Qui est assis dans l'axe va sentir cette basse en état "d'apesanteur". Le court-circuit acoustique se trouve uniquement vers 90º de de l'axe, ce qui est un très bon emplacement pour les appareils sensibles aux effets de microphonie, comme les tourne-disques ou les amplificateurs à lampes. Ceux-ci ne sont pas perturbés par des fréquences basses à côté d'un RiPole!

Peter Strassacker:
Les démonstrations chez toi étaient très impressionnantes, merci beaucoup, Axel.

Retour vers la page d'accueil     vers les entretiens